Tribues et cultures perdues

Les dernières tribus africaines sont dans le sud ouest d'Ethiopie mais leurs coutumes et cultures sont en train de disparaître rapidement. Pourtant les tribus de Hammer, Mursi, Konso et Surmi restent fiers de leur façon de vivre. L'Ethiopie est le seul pays africain qui n'a pas été influencé par le colonialisme et ainsi leur traditions demeurent.

Une tradition des plus célèbres vient de chez les Hammers. Afin de se prouver, des jeunes adolescents sautent sur les dos de plusieurs taureaux alignés. Entretemps les jeunes femmes dérangent les taureaux pour que les jeunes hommes tombent. Un jeune qui n'a pas sauté sur les taureaux n'a pas le droit de se marier.

Dans une autre tradition, les jeunes femmes se fouettent elles-mêmes afin de prouver leur force devant les jeunes hommes. 

Très différents aux autres tribus, les femmes Mursi portent des ornements labiaux. Le Mursi vit dans le parc national de Mago. La mise en place de l’ornement labial inférieur (appelé dhébé) intervient avant l’âge de 10 ans : après extraction des incisives inférieures, la lèvre est perforée et une cheville de bois mise en place ; l’orifice est agrandi d’année en année par l’introduction de cylindres de plus en plus grands, jusqu’à mise en place d’un grand disque d’argile décoré de gravures. On ne sait pas avec précision l’origine ni la fonction de cette pratique.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Home I Déserts et volcans I Culture et l’arche d’alliance I Montagnes et trekking I Rafting sur le Nil I Les tribus et cultures insolites I Faune sauvage et photographie
Creation par & Dévelopé parPar: Tornado